Comparatif des meilleurs couteaux de survie, pour le survivaliste qui est en vous

Un couteau de survie ne s’achète pas au hasard : il faut choisir le meilleur modèle, celui qui sera votre meilleur allié et vous sauvera la vie en cas de situation difficile.

Malheureusement, il existe des milliers de modèles de couteaux et il est difficile choisir le meilleur couteau de survie. Pour vous aider dans cette tache, notre équipe d’experts vous propose un comparatif des 10 meilleurs couteaux de survie. 

Les 10 modèles ci-dessous ont un rapport qualité / prix imbattable. Ils pourront vous servir à couper du bois, vous défendre, faire du feu, construire un abri, ouvrir des boites de conserve, découper de la nourriture et bien plus encore.

Quel est le meilleur couteau de survie de 2017 ?

meilleur couteau survie

ModèleMatériau de la lameType et longueur de la lame 
Esee 6Acier Carbone 10957,6 cm (fixe)Voir le prix
Ka-Bar Becker CampanionAcier Carbone 109514 cm (fixe)Voir le prix
Cold Steel Srk 38CkAcier inoxydable VG-115,2 cm (fixe)Voir le prix
Mora CompanionAcier Carbone 57/59 HRc10 cm (fixe)Voir le prix
Celtibero Micarta
(Notre coup de coeur)
Acier inox Molybdenum-Vanadium 5814,5 cm (fixe)Voir le prix
Fallkniven A1KAcier VG1016 cm (fixe)Voir le prix
Gerber Bear GryllsAcier carbone inoxydable9 cm (pliant mais existe en version fixe)Voir le prix
Spyderco Tenacious C122GPAcier 8Cr13MoV8cm (pliable)Voir le prix
Fox ParangAcier inoxydable n69017,9 cm (fixe)Voir le prix
Tac-Force Urgentiste TF-640EMTAcier Inox 4407,5 cm (pliable)Voir le prix

Découvrez à présent sans plus attendre les 10 meilleurs couteaux de survie du moment.

1. Esee 6 – Un couteau de survie à lame fixe ultra-solide et très fonctionnel

Esee 6 avis

En première position de ce classement, le couteau de survie Esee 6. Ce couteau ultra solide et très fonctionnel convient particulièrement pour les travaux forestiers, la chasse ou les travaux sur le camp. Son prix est assez élevé, il s’adresse donc plutôt à des connaisseurs, qui en auront une réelle utilité.

Ce couteau de survie en construction plate semelle mesure 29,8 cm, avec une lame de point de chute d’une longueur de 16,5 cm et de 4 mm d’épaisseur. La longueur du tranchant est de 15 cm et la lame peut être à bords droits ou dentelés. La lame fixe est en acier de carbone 1095 ultra résistant, de dureté 55-57 HRC.

L’acier carbone ne résistant pas très bien à la corrosion, la lame a été recouverte d’une poudre pour la protéger de la corrosion. La partie affutée restant toutefois plus sensible, vous devrez donc entretenir votre lame régulièrement. Par contre, la lame de ce couteau est très facile à aiguiser et est très résistante.

Ce couteau est pleine soie, il est donc résistant aux chocs. Il est d’ailleurs tellement résistant que le fabricant le qualifie de couteau incassable et offre une garantie à vie.

Le manche est conçu en Micarta et sa forme garantit une prise en main optimale. Le manche est très résistant et ne craint pas les températures extrêmes, l’abrasion, les chocs ni les produits chimiques. Une dragonne ou une corde peut être passée dans le trou pratiqué au bout de manche, vous pourrez donc attacher votre couteau à votre poignet ou votre sac pour être certain de ne pas le perdre.

Ce couteau pèse 320 grammes et l’étui en plastique qui l’accompagne pèse 50 grammes (auxquels il faut éventuellement ajouter le poids d’un clip ceinture). Il est donc plutôt léger pour sa taille.

L’étui est livré avec un cordon. Il convient de souligner que l’étui permet un petit jeu, ce que certains utilisateurs pourraient trouver gênant. Ce couteau a été conçu par une marque américaine réputée pour l’efficacité et la sécurité de ses modèles. Il est disponible en 3 couleurs (noir, olive ou vert).

En conclusion : le couteau de survie Esee 6 est un couteau ultra solide et très fonctionnel qui convient particulièrement pour les travaux forestiers, la chasse ou les travaux sur le camp. La lame fixe, qui peut être droite ou dentée, est en acier résistant mais sensible à la corrosion.

Points fortsPoints faibles
  • 3 couleurs disponibles
  • Attache pour dragonne ou cordelette
  • Fabricant réputé
  • Garantie à vie
  • Lame droite ou dentelée
  • Pleine soie
  • Prise en main
  • Ultra résistant
  • Lame sensible à la corrosion
  • Prix

2. Ka-Bar Becker Campanion – Idéal pour la chasse

Ka-Bar Becker Campanion avis

Le Ka-Bar Becker Campanion est souvent qualifié de couteau de camp. Il n’est pas très élégant mais il doit son succès à sa fonctionnalité et son prix abordable. Il convient parfaitement pour les travaux de camps, le découpage du bois et la chasse.

Le couteau de survie Ka-Bar Becker Campanion est un couteau pleine soie imposant qui ne passe pas inaperçu. Avec une longueur totale de 27 cm et un poids de 450 gr, ce couteau muni d’une lame fixe, qui mesure 13,2 cm et qui fait 6,6 mm d’épaisseur, convient parfaitement pour des travaux forestiers et des travaux de bâtonnage. Il est par exemple capable de couper du bois de 10 cm d’épaisseur.

Vu la longueur de sa lame et son poids, ce couteau n’est pas adapté pour des travaux de précision.

La lame lisse en drop point est en acier de carbone 1095 de dureté 58 HRC, ce qui la rend très résistante mais également plus sensible à la corrosion. Pour pallier cette petite faiblesse, la lame est recouverte d’une fine couche d’oxyde de carbone noir qui, en plus de la protéger de la corrosion, la rend anti réfléchissante. La lame est très tranchante et ne requiert pas d’affutage fréquent (et lorsqu’elle doit l’être, ce ne sera pas un problème puisque l’affutage est très facile).

Le manche en Grivory est ergonomique et garantit une prise en main agréable. Le pommeau est en acier, ce qui vous permettra de vous servir de votre couteau comme d’un marteau. Au bout, vous pourrez glisser une dragonne dans le trou prévu à cet effet.

Vous ne risquerez pas de vous blesser grâce à l’étui en Kydex et en nylon très résistant dans lequel le couteau est protégé par un cran de sureté. L’étui peut être attaché à un sac ou à une ceinture de différentes manières. Il dispose d’un petit compartiment pour y mettre un allume feu ou un aiguiseur.

En conclusion : le Ka-Bar Becker Campanionsa est un couteau de survie pleine soie proposé à un prix abordable qui convient parfaitement pour les travaux de camps, le découpage du bois et la chasse. Avec sa lame est fixe et droite, longue et épaisse, ce couteau est plutôt lourd.

Points fortsPoints faibles
  • Affutage facile et peu fréquent
  • Etui résistant avec compartiment
  • Lame anti réfléchissante
  • Pleine soie
  • Pommeau en acier
  • Rapport qualité prix
  • Résistant
  • Trou pour dragonne
  • Prix

3. Cold Steel Srk 38Ck – Un excellent rapport qualité / prix

Cold Steel Srk 38Ck avis

Le Cold Steel Srk 38Ck est un couteau professionnel conçu à la fois pour la survie et le secourisme dans tous les types d’environnements. Sa finalité est d’ailleurs reprise dans l’appellation originale en anglais, SRK, pour Survival Rescue Knife.

Il présente un excellent rapport qualité prix compte tenu de sa durée de vie et de son côté pratique.

Ce couteau à lame fixe mesure 27,2 cm, avec une lame lisse en clip point d’une longueur de 15,2 cm et de 4,78 mm d’épaisseur. La lame est en acier AUS-8, un acier inoxydable, et elle est de plus recouverte d’une fine couche de poudre époxy noir.
La lame de ce couteau de survie ne vous fera pas défaut puisque son indice de dureté est de 57 HRC ; elle est donc à la fois facile à affuter (l’affutage d’origine est durable, vous ne devrez donc pas vous en soucier trop vite) et résistante sur la durée.

Ce couteau pleine soie est très léger (environ 240 gr) puisqu’il est ergonomique et n’intègre aucune fioriture. Le fabricant a tout misé sur l’efficacité. Avec ce couteau ultra polyvalent, vous pourrez tout autant couper du bois que du gibier ou effectuer des travaux de précision grâce à la forme de la lame en clip point.

Sa poignée noire est en Kray-ex, un matériau antidérapant qui assure une bonne prise en main mais qui est moins résistant que le Micarta. Il contient également du kranton, ce qui vous permettra d’utiliser votre couteau sous l’eau craindre d’abimer le manche. Ces matériaux ne résistent toutefois pas aux solvants chimiques.

Une fois en main, ce couteau est très équilibré. Vous pourrez y accrocher une dragonne grâce au trou prévu à cet effet au bout du manche. L’étui noir est en kydex et peut être fixé à une ceinture ou à un sac de différentes manières. L’ensemble étui-couteau ne pèse que 330 grammes environ.

En conclusion : le Cold Steel Srk 38Ck est un couteau professionnel conçu à la fois pour la survie et le secourisme dans tous les types d’environnements. Ce couteau pleine soie à lame fixe et épaisse, conçue en acier inoxydable, présente un excellent rapport qualité prix compte tenu de sa durée de vie et de sa polyvalence.

Points fortsPoints faibles
  • Affutage simple
  • Etui fixable de différentes manières
  • Lame en acier inoxydable
  • Poids
  • Polyvalent
  • Prise en main
  • Rapport qualité prix
  • Résistant
  • Trou pour dragonne
  • Manche sensible aux solvants chimiques

4. Mora Companion – Un couteau de survie pas cher, avec un rapport qualité/prix imbattable

Mora Companion avis

Le couteau Mora Companion est un couteau de marque suédoise fin et discret mais très efficace et adapté à tous types d’activités, tant pour la survie, le bushcraft ou les travaux domestiques. Si vous cherchez un petit couteau efficace à un prix défiant toute concurrence, le Mora Companion est sûrement celui qu’il vous faut.

Ce couteau mesure 22 cm, avec une lame fixe de 10 cm et de 2,5 mm d’épaisseur. Extrêmement léger, il ne pèse que 78 grammes et 115 grammes lorsqu’il est placé dans son étui ; vous pourrez donc l’emmener partout.

Contrairement aux modèles analysés jusqu’à présent, ce modèle a une soie qui n’arrive que jusqu’aux ¾ du couteau, ce qui est suffisant pour en faire un couteau sécurisé et solide.

La fine lame en clip point est très facile à aiguiser. Polyvalente, elle pourra servir pour couper du bois mais également pour découper du gibier, écailler du poisson et faire des travaux de bricolage. Bien entendu, vu la taille réduite de ce couteau, il ne sera pas efficace pour couper de gros objets durs tels que des bûches ou des os. La lame est en acier carbone.

S’il est très résistant (son indice de dureté est de 57/59 HRC) et très simple à affuter, il est malheureusement oxydable, vous devrez donc prendre soin de votre couteau et le nettoyer régulièrement si vous voulez lui assurer une longue durée de vie. En d’autres termes, si vous avez l’intention d’utiliser votre couteau dans l’eau ou dans la boue, ce couteau de survie n’est pas celui qu’il vous faut.

Le manche intègre un grip en plastique antidérapant noir et vert qui assure une bonne prise en main qui rivalise avec les couteaux plus chers. Il n’y a pas de trou pour glisser une dragonne.

L’étui de protection est en dur et contient le même plastique que le manche, il est donc également antidérapant. Il se fixe à une ceinture grâce à un clip (fourni). De plus, il est de couleur vert olive (d’autres couleurs sont disponibles), grâce à laquelle votre couteau se fondra très bien dans environnement forestier.

En conclusion : le Mora Companion est un petit couteau fin et discret mais surtout très polyvalent et avec une bonne prise en main, proposé à un prix défiant toute concurrence. Il a une soie ¾ et une lame fixe en clip point. La lame en acier carbone est résistante et facile à aiguiser mais sensible à la corrosion.

Points fortsPoints faibles
  • Dureté
  • Etui dur
  • Facile à aiguiser
  • Manche antidérapant
  • Passe-partout
  • Poids
  • Polyvalent
  • Prise en main
  • Prix imbattable
  • Lame oxydable
  • Pas adapté pour couper/tailler de trop gros objets
  • Soie ¾
  • Pas de trou pour dragonne

5. Celtibero Micarta – Un couteau de survie haut de gamme

Celtibero Micarta avis

Le Celtibero Micarta est un couteau de survie, de chasse et d’extérieur. Ce couteau est un peu cher mais il est très résistant et il est fabriqué à la main en Espagne avec des matériaux de qualité.

Ce couteau est assez imposant, ce qui le destine donc plutôt aux gros travaux de bâtonnage ou aux travaux sur le camp. Il pèse 350 grammes et une fois dans son étui, l’ensemble pèse plus de 500 gr.

Ce couteau mesure 27,5 cm, avec une lame de 14,5 cm de long et d’une épaisseur de 5 mm. La lame fixe est coupée au laser et est conçue en acier inoxydable MOVA-58, un acier d’une dureté de 56/58 HRC, donc résistant et facile à affuter. La lame est droite sur toute la longueur inférieure mais légèrement dentée sur le bord supérieur.

Tous les détails ont été travaillés, du logo du fabricant jusqu’au nom du couteau gravés sur la partie supérieure de la lame.

Le manche est conçu en Micarta et en bois de cocobolo, ce qui lui donne une solidité exceptionnelle. De plus, sa forme garantit une prise en main optimale. Comme le manche est relativement large, il est parfaitement adapté aux grandes mains. Le manche est très résistant et ne craint pas les températures extrêmes, l’abrasion, les chocs ni les produits chimiques. Vous pourrez glisser une dragonne ou une cordelette dans le trou prévu à cet effet au bout du manche mais également sur la naissance de la lame.

L’étui peut être fixé soit verticalement, soit horizontalement. Il intègre un compartiment à l’avant pour ranger et avoir toujours à portée de main un allume feu et une pierre d’affutage (tous deux inclus). Il est conçu en cuir, les finitions sont impeccables et il assure un bon maintien du couteau. Cependant, il est un peu rigide au début de son usage.

En conclusion : le Celtibero Micarta est un couteau de survie, de chasse et d’extérieur. Ce couteau massif est un peu cher mais il est très résistant et il est fabriqué à la main avec des matériaux de qualité. Il intègre une lame fixe en acier inoxydable, droite et également dentée sur le bord supérieur.

Points fortsPoints faibles
  • Allume feu et aiguiseur inclus
  • Bord supérieur denté
  • Deux trous pour dragonne
  • Dureté
  • Etui en cuir avec poche
  • Finitions
  • Lame en acier inoxydable
  • Manche en Micarta
  • Matériaux
  • Prise en main
  • Résistant
  • Son poids

6. Fallkniven A1K – Une qualité impressionnante qui en fait l’un des meilleurs couteaux de survie du moment

Fallkniven A1K avis

Le couteau Fallkniven A1K est un couteau de survie, de chasse et bushcraft ultra performant et fiable qui est actuellement l’un des meilleurs couteaux de survie proposés sur le marché. Vu son prix très élevé, il est plutôt destiné à des professionnels ou à des survivalistes expérimentés.

Fabriqué au Japon de façon artisanale en utilisant des matériaux de qualité, il offre une garantie de 10 ans. Cette garantie longue durée n’a rien de surprenant quand on sait que la marque Fallkniven est connue pour fabriquer les couteaux en acier les plus résistants au monde. Ultra solide, ce couteau résistera à une utilisation intensive.

D’une longueur totale de 28 cm, la force de ce couteau pleine soie provient de sa lame ultra tranchante. Par ailleurs, le poids du couteau (312 gr) est davantage concentré dans la lame, ce qui permet de faire des coupes à la volée d’une efficacité redoutable.

La lame, légèrement inclinée vers l’avant, fait 15,8 cm de longueur et 6 mm d’épaisseur. En plus d’être épaisse, la lame est conçue en acier inoxydable VG10, d’une dureté de 59 HRC, et restera aiguisé très longtemps. Quel que soit l’environnement dans lequel vous vous trouverez, aucun matériau (bois, os ou gibier) ne résistera au Fallkniven A1K. De plus, malgré sa taille, vous pourrez sans problème l’utiliser pour des travaux de sculptage ou de précision grâce à son tranchant. Par ailleurs, la lame est très simple à aiguiser.

Le manche est un kraton, un caoutchouc qui assure une excellente prise en main tout en absorbant les vibrations. Cependant, comme l’absence de matériau dur le rend plus fragile, il convient d’éviter les chocs violents et les températures extrêmes.

Le trou au bout du manche vous permettra d’attacher votre couteau à une dragonne pour éviter de le perdre ou de le faire tomber. L’étui en plastique Zytel est peu encombrant mais fait un peu cheap. Il est cependant très pratique puisqu’il se fixe même à l’envers.

En conclusion : le couteau Fallkniven A1K est un couteau de survie polyvalent, ultra performant et fiable qui est actuellement l’un des meilleurs couteaux de survie proposés sur le marché. Vu son prix très élevé, ce couteau pleine soie à lame droite est plutôt destiné à des professionnels ou à des survivalistes expérimentés.

Points fortsPoints faibles
  • Dureté
  • Lame en acier inoxydable
  • Lame polyvalente ultra tranchante
  • Manche en caoutchouc antidérapant
  • Pleine soie
  • Répartition du poids
  • Trou pour dragonne
  • Résiste à une utilisation intensive
  • Etui en plastique
  • Prix

7. Gerber Bear Grylls – Le couteau de survie de l’émission Man VS Wild

Gerber Bear Grylls avis

Rendu populaire par Edward de l’émission Man VS Wild, le Gerber Bear Grylls est un couteau de poche compact mais efficace qui a l’avantage d’être vendu à un prix très démocratique. Ce couteau convient parfaitement pour la randonnée et la pêche.

Fermé, ce couteau à lame pliable ne mesure que 12,4 cm. Petit et léger (90 gr), il est très facile à transporter partout. Ouvert, il mesure seulement 21,6 cm puisque sa lame mesure 9,2 cm. La lame est semi dentée et elle est fabriquée en acier à haute teneur en carbone. Le trou au bout du manche vous permettra d’attacher une dragonne à votre couteau pour éviter de le perdre ou de le faire tomber.
Sa lame étant petite mais performante, ce couteau fera le bonheur des pêcheurs (pour couper du fil) ou des randonneurs raisonnables (pour couper des branches grâce à la partie scie).

Grâce au système de sécurité LockBack, la lame ne risque pas de se refermer involontairement, vous êtes donc protégé contre les maladresses. Par ailleurs, l’ouverture est assez facile : une fois que vous vous serez familiarisé avec votre couteau, vous pourrez l’ouvrir à l’aide d’une seule main.

Un couteau pliant est forcément moins résistant qu’un couteau pleine soie à lame fixe. Pour ne pas abimer ou casser votre couteau prématurément, évitez de l’utiliser sur des matériaux trop durs tels que des troncs ou des buches.

Bon à savoir : ce couteau existe également dans une version à « lame fixe ».

Le manche en nylon est ergonomique et recouvert de caoutchouc rigide ultra résistant et assurant une bonne prise en main même lorsqu’il y a beaucoup d’humidité environnante. Le caoutchouc bicolore (gris et orange) vous permettra de le retrouver plus facilement si vous le laissez tomber en forêt ou dans l’herbe. Le bord supérieur du manche est légèrement strié pour que votre pouce ne puisse pas glisser.

Comme le manche est en nylon et que le bout n’est pas renforcé, vous devez impérativement éviter de vous servir de ce couteau comme d’un marteau. L’étui en nylon tressé, bien fini, se fixe sur la ceinture et assure un bon maintien du couteau.

En conclusion : le Gerber Bear Grylls est un couteau à lame pliable compact mais efficace qui a l’avantage d’être vendu à un prix très démocratique. La courte lame semi dentée convient parfaitement pour la randonnée et la pêche mais pas pour une utilisation intense sur matériaux durs.

Points fortsPoints faibles
  • Bord supérieur du manche strié
  • Compact
  • Couleurs voyantes
  • Design original
  • Lame semi dentée
  • Prise en main
  • Prix
  • Trou pour dragonne
  • Ne peut pas être enfoncé dans des matériaux trop durs
  • Ne peut pas être utilisé comme marteau

8. Spyderco Tenacious C122GP – Le meilleur couteau de survie pliant

Spyderco Tenacious C122GP avis

Le Spyderco Tenacious C122GP est un couteau de poche très performant qui vous sera utile tant pour des activités en extérieur (randonnées, trekkings) que pour des tâches domestiques. Le rapport qualité prix de ce couteau de survie est remarquable.

Bien que présenté avec un design assez simple, sans fioritures, l’efficacité du couteau n’en est pas pour autant affectée grâce à sa lame imposante et tranchante. Ce couteau est idéal comme premier achat pour les amateurs de randonnées et de trekkings.

Ce couteau pliant mesure 19,7 cm lorsqu’il est fermé et seulement 11,4 cm lorsqu’il est ouvert. Son poids total (115 gr) est essentiellement concentré dans la lame, ce qui donne une impression de légèreté lorsqu’on prend ce modèle en main.

La lame polyvalente de 8,15 cm est en acier 8Cr13Mov, un acier à la fois tranchant et facile à affuter et à entretenir. La lame est lisse et en forme drop point et a une épaisseur de 3,1 mm. Le dos de la lame est strié près du manche pour bloquer le pouce et éviter que la main glisse sur le couteau.

La lame s’ouvre et se ferme très facilement à l’aide d’une seule main. Toutefois, un système de sécurité garantit que la lame ne se ferme pas involontairement afin d’éviter les accidents.

Le manche est platiné en acier inoxydable et recouvert d’une fine couche de G10 noir grâce à laquelle le manche peut supporter l’humidité. Le manche est ergonomique et a été conçu pour donner un sentiment de sécurité lorsqu’on tient le couteau quelle que soit la tâche effectuée. Un espace sépare les deux côtés du manche.

Le Spyderco Tenacious C122GP est équipé d’un clip poche qui permet de fixer le couteau de 4 manières différentes, vous pourrez donc choisir celle qui vous convient le mieux. Par ailleurs, un trou dans la lame vous permettra de l’attacher à une dragonne ou une cordelette. Il n’est pas livré avec un étui.

En conclusion : le Spyderco Tenacious C122GP est un couteau de poche à lame pliable et droite très performant et présentant un excellent rapport qualité prix. Idéal comme premier achat, tant pour des activités en extérieur (randonnées, trekkings) que pour des tâches domestiques, il peut être fixé à une poche de 4 manières différentes.

Points fortsPoints faibles
  • Clip poche avec 4 positions de fixation possibles
  • Compact
  • Lame tranchante
  • Ouverture et fermeture faciles
  • Poids intelligemment réparti
  • Rapport qualité prix
  • Sécurité
  • Trou pour dragonne
  • Ne peut pas être enfoncé dans des matériaux trop durs
  • Pas d’étui

9. Fox Parang – Un couteau de survie qui fait office de petite machette

Fox Parang avis

Le couteau Fox Parang est un modèle de couteau de survie et de bushcraft de référence de par sa résistance et sa robustesse. Sa lame épaisse en fera un allié de choix lors d’une aventure en bivouac puisqu’il supportera les travaux lourds et pourra servir de machette.

C’est un couteau assez cher, il s’adresse donc plutôt à des professionnels ou des survivalistes expérimentés.

Ce couteau a été inspiré du traditionnel Parang, une machette originaire de la Malaisie. Tout comme le modèle original, le Fox Parang n’a pas un bout pointu mais un bout arrondi. Il convient donc très bien pour le débroussaillage et la coupe de bois (peut venir à bout de bois de plus de 10 cm d’épaisseur) mais pas pour des travaux de précision.

Ce couteau à lame fixe mesure 30 cm de long et pèse 350 gr. Même s’il est plutôt lourd, le poids est intelligemment réparti.

La lame lisse et noire de 17 cm de long et de 6 mm d’épaisseur est très solide et renforcée par de l’acier cobalt de vanadium, dont la dureté est de 58/60 HRC. Le bord supérieur de la lame est semi denté. Le manche en forprene assure une très bonne prise en main quelle que soit la tâche effectuée.

L’étui en cordura dispose de nombreux points d’attaches et de plusieurs sangles sur lesquelles vous pourrez fixer d’autres accessoires utiles tels qu’une petite lampe de poche. Il y a tout de même un petit problème de conception à souligner : en sortant le couteau, il arrive de couper accidentellement les lanières les plus fines.

Ce couteau de survie est livré avec un kit de survie qui peut être fixé sur l’étui. Ce kit est très complet : allume feu, allumettes, boussole, mini couteau suisse, ficelle, crayon, mini lampe de poche,… Bien entendu, rien ne vous empêche de personnaliser votre kit en y ajoutant ce dont vous avez besoin.

En conclusion : le couteau Fox Parang est un couteau de survie et de bushcraft assez cher mais ultra performant qui fait office de petite machette. Il est doté d’une lame fixe et droite très épaisse et est vendu avec un kit de survie très complet. Dommage pour le petit défaut de conception de l’étui.

Points fortsPoints faibles
  • Dureté
  • Etui à lanières multiples
  • Kit de survie complet et personnalisable
  • Machette
  • Prise en main
  • Résistance
  • Travaux lourds
  • Ne convient pas pour des travaux de précision
  • Prix
  • Étui moyennement conçu

10. Tac-Force Urgentiste TF-640EMT – Le couteau utilisé par de nombreux secouristes grâce à sa fonction brise-vitre

Tac-Force Urgentiste TF-640EMT avis

Le Tac-Force Urgentiste TF-640EMT est un couteau de poche aux couleurs vives et au design original qui ne passe pas inaperçu. Si quelques améliorations mériteraient d’y être apportées, son prix très avantageux et la qualité de sa lame en font un couteau d’excellent rapport qualité prix.

Le fabricant Tac Force est mondialement reconnu pour la qualité de ces accessoires destinés à l’aide à la survie dans des conditions extrêmes. En optant pour le couteau à lame pliable Tac-Force Urgentiste TF-640EMT, vous êtes certain d’acheter un accessoire de qualité.

Comme il ne pèse que 135 grammes et qu’il n’est pas très long une fois déplié (un peu moins de 20 cm), ce couteau est très facile à manier et se révèlera utile dans de nombreuses situations.

Comme un couteau à lame pliable est forcément moins résistant que les couteaux pleine soie à lame fixe, évitez de l’utiliser sur des matériaux trop durs tels que des troncs ou des buches pour ne pas l’abimer ou le casser prématurément.

La lame lisse de 7,5 cm est suffisamment grande pour être efficace. Elle est en inox 440, un matériau qui garantit à votre lame résistance, efficacité et durabilité. Grâce à sa forte concentration en chrome, vous ne devrez l’aiguiser que très rarement. Avec le système d’ouverture assistée, la lame est très facile et rapide à ouvrir à l’aide d’une seule main.

Le manche est conçu en matière plastique semi-rigide qui lui confère légèreté et solidité. Si la forme du manche est originale, la prise en main n’est malheureusement pas optimale. Comme le manche est bicolore (noir et orange), votre couteau sera plus facile à retrouver si vous le laissez tomber dans des herbes ou dans la forêt.

Le bout du manche est renforcé et peut servir de brise vitre, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce couteau est souvent conseillé aux secouristes. Toutefois, la fonction brise vitre n’est pas efficace à 100%. Au bout du manche, vous trouverez un trou pour attacher une dragonne ou une cordelette à votre couteau.

Ce couteau est équipé d’un clip ceinture grâce auquel vous pourrez l’attacher très facilement à votre ceinture pour l’avoir toujours à portée de main. Il n’y a pas d’étui inclus.

En conclusion : Le Tac-Force Urgentiste TF-640EMT est un couteau de poche à lame pliable aux couleurs vives et au design original. Si quelques améliorations mériteraient d’y être apportées, son prix très avantageux et la qualité de sa lame en font un couteau d’excellent rapport qualité prix.

Points fortsPoints faibles
  • Aiguisage peu fréquent
  • Clip ceinture
  • Couleurs voyantes
  • Design
  • Lame résistante et performante à long terme
  • Manche brise vitre
  • Ouverture de la lame facile
  • Rapport qualité prix
  • Trou pour dragonne
  • Fonction brise vitre à améliorer
  • Pas d’étui
  • Prise en main moyenne

Bonus : le meilleur petit couteau

Vous avez découvert les 10 meilleurs couteaux de survie du moment. Ces couteaux regorgent d’avantages : ils sont solides (à ce stade on peut même dire incassable) et fonctionnels.

Malheureusement, ces deux avantages indispensables à un couteau de survie confèrent également un inconvénient à ces couteaux : ils sont encombrants. Difficile en effet de les porter toujours sur soi dans la vie de tous les jours.

Or, il est toujours pratique d’avoir en permanence un petit couteau sur soi.

Quelques exemples de situations pour lesquelles un petit couteau peut s’avérer très pratique : vous venez d’avoir un accident et vous avez besoin de couper votre ceinture ; vous souhaitez ouvrir un colis ; vous souhaitez couper un aliment…

La question qui se pose donc est : quel est le meilleur petit couteau à acheter, en complément de mon couteau de survie ?

Nous avons testé de nombreux modèles et nous ne pouvons que vous recommander le Leatherman Crater C33X. Petit et léger, il n’en demeure pas moins ultra-tranchant. Il est par ailleurs garanti à vie.

C’est quoi un couteau de survie ?

rambo couteau survie

Rambo et son couteau de survie

Au départ, le terme couteau de survie désignait les couteaux dont étaient équipés les militaires pour les aider à survivre dans des environnements hostiles lorsqu’ils étaient envoyés en mission. Dans les années 80, les couteaux de survie se sont largement popularisés suite au succès du film culte « Rambo ».

Aujourd’hui, les couteaux de survie font partie des accessoires indispensables pour les survivalistes, les randonneurs et les amateurs de trekkings, qui se retrouvent souvent confrontés aux difficultés de la vie en extérieur ou dans des situations de survie.

Solides, résistants aux chutes et aux chocs, multifonctionnels (ils sont quasi tous capables de couper aussi bien du bois que de la viande et peuvent souvent même servir de marteaux), les couteaux de survie auront toujours une utilité.

S’ils peuvent être de différentes tailles, pliables ou à lame fixe, ils sont tous conçus pour être pratiques à transporter et à manipuler.

Pourquoi acheter un couteau de survie ?

Si vous êtes un survivaliste, un adepte des trekkings, des randonnées, du camping ou de toute activité extérieure, vous risquez de vous retrouver dans des situations difficiles, puisque, nous le savons bien, la nature est imprévisible.

Dans un milieu hostile où votre téléphone portable ne pourra, cette fois, probablement pas vous sauver en l’absence de réseau, votre meilleur allié sera sans nul doute votre couteau de survie. Plus qu’un simple couteau, cet outil augmentera considérablement vos chances de survie grâce à sa multifonctionnalité.

Que ce soit pour couper du bois et des branchages, pour faire du feu ou construire un abri, pour couper des cordages, pour chasser, ouvrir des boites de conserves ou pour découper de la nourriture, votre couteau de survie vous sera utile en de multiples circonstances.

Comment choisir un couteau de survie ?

Aujourd’hui, les couteaux de survie existent en une infinité de modèles. L’utilisation à laquelle votre couteau de survie est destinée déterminera souvent quel est le modèle le plus adapté pour votre achat. Voici quelques critères à prendre en considération pour faire le bon choix.

Lame pliable ou à lame fixe

  • Lame fixe : les couteaux à lame fixe sont plus résistants et très faciles à utiliser. Ils pourront sans problème s’attaquer à des matériaux durs. Veillez toutefois à ce que l’étui du couteau soit très solide et protecteur pour éviter tout risque de blessures involontaires.
  • Lame pliable : les couteaux à lame pliable sont faciles à transporter puisqu’ils tiennent en général dans une poche. Ils présentent cependant une faiblesse au niveau de la zone d’articulation entre le manche et la lame et sont donc moins résistants.

Lame forgée ou découpée

Le choix dépendra de vos préférences. Les lames forgées sont plus solides mais moins souples que les lames découpées.

Le matériau qui compose la lame

La lame d’un couteau de survie peut être en alliage, en acier ou en céramique. La souplesse et la rigidité de la lame sont déterminées par le type de lame.

  • Lame en alliage ou en acier : si vous optez pour une lame en alliage ou en acier, vous devrez vous intéresser à la dureté et à l’inoxydabilité de celle-ci. Vous examinerez à cet effet le taux de carbone (plus il est élevé, plus la dureté de la lame est élevée) et le taux de chrome (le taux de chrome détermine la résistance à la corrosion ; un acier étant inoxydable à partir d’un taux de chrome de 13%).
  • Acier inoxydable ou acier carbone : l’acier inoxydable a l’avantage de rouiller moins vite que l’acier carbone. L’acier carbone a quant à lui une durée de vie plus longue et il est plus simple à aiguiser. Pour avoir une idée de la dureté de la lame, vérifiez que l’indice HRC (indice de Rockwell) soit compris entre (allant de) 52 à 66.
  • Lame en céramique : si vous préférez une lame en céramique, vous devez vérifier la pureté de la lame (minimum 95% pour une résistance optimale). Par ailleurs, n’achetez votre couteau qu’auprès d’un fabriquant spécialisé. Quelques précautions seront nécessaires pour assurer une durée de vie plus longue à votre couteau ; par exemple, évitez de couper des matériaux ou des produits trop durs, telles que des os ou des aliments congelés, et évitez d’exposer votre couteau à des flammes et à des chocs violents.

Lame à tranchant droit ou à tranchant denté

Les lames à tranchant droit ont l’avantage d’être très simples à affuter et sont très tranchantes. Les lames dentées doivent en général être affutées par un professionnel mais sont plus efficaces pour scier du bois ou des cordages et elles s’abimeront moins vite.

Le type de manche

Avant d’acheter un couteau, il peut être intéressant de le prendre en main (si possible) pour s’assurer que la matière et la prise en main du manche conviennent. Sur certains modèles, l’extrémité du manche (le pommeau) est renforcée pour pouvoir faire office de marteau. Certains manches disposent également d’un ou plusieurs trous pour y passer des cordelettes ou une dragonne.

La soie utilisée

La soie est le prolongement de la lame sous le manche. En toute logique, plus la soie est longue et épaisse, plus le couteau est résistant aux chocs. Les meilleurs couteaux sont pleine soie, c’est-à-dire que la soie a la même longueur que le couteau.

La taille

Le choix de la taille du couteau dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Plus la lame est longue, plus votre couteau sera polyvalent mais plus il prendra de la place.

Le poids

Généralement, plus les couteaux sont résistants, plus ils sont lourds. C’est à vous de trouver le compromis résistance/poids qui convient à l’utilisation que vous ferez de votre couteau.

L’étui

Comme expliqué précédemment, l’étui d’un couteau à lame fixe doit être étanche et solide pour éviter les accidents. En plus, les étuis qui peuvent contenir un briquet, un allume feu ou un affuteur sont très pratiques ; vous serez certain de toujours avoir avec vous ces accessoires indispensables. Vérifiez également que l’étui s’attache facilement à votre ceinture.

Notez ce comparatif :
Enregistrement...
Aucun commentaire

      Laisser un avis