Comparatif : quel casque de moto choisir en 2017 ?

La loi et les compagnies d’assurance imposent aux conducteurs et aux passagers de deux-roues motorisés le port d’un casque. Qu’il s’agisse d’un casque intégral ou modulable, d’un modèle haut de gamme ou pas cher, l’essentiel est qu’il soit à la bonne taille, attaché et positionné correctement, homologué ECE 22-05, et comporter quatre autocollants réfléchissants.

Mais porter un casque de moto ne répond pas seulement à une obligation légale : il s’agit d’une mesure de sécurité qui permet de minimiser les blessures et les décès, les chocs à la tête représentant la principale cause de mortalité et d’incapacité chez les motocyclistes et leurs passagers.

Encore faut-il choisir un casque adapté pour être bien protégé en cas d’accidents. Car seul un bon casque assure une protection efficace de la tête, en absorbant les chocs contre le sol ou d’autres obstacles, en protégeant du risque d’abrasion sur la chaussée, et en évitant les hématomes, les fractures et les hémorragies.

Les casques de moto sélectionnés dans le comparatif qui suit ne se contentent pas de vous protéger : ils améliorent votre confort ! Un bon casque de moto protège du soleil, de la pluie, du froid, du vent, du bruit ou encore des insectes, et du risque d’abrasion.

Les 6 meilleurs casques haut de gamme

ModèleTypePrincipal point fort 
SHARK Race-R Pro CarbonIntégralUltra performant et légerVoir le prix
AGV K5IntégralÉcran solaire intégréVoir le prix
Shoei NXRIntégralConfortable et polyvalentVoir le prix
Arai Chaser-XIntégralChamps de vision ultra-largeVoir le prix
Shark Evo-oneModulableExcellente insonorisationVoir le prix
Shoei x-Spirit III RacinghelmIntégralIdéal pour pisteVoir le prix

Top 4 des casques de moto pas cher (- de 200 €)

ModèleTypePrincipal point fort 
Shox SniperIntégralVisière anti-rayuresVoir le prix
Astone GT900IntégralLéger et confortableVoir le prix
YEMA YM-925ModulableIdéal pour les porteurs de lunettesVoir le prix
AMX 910ModulableEcran fuméVoir le prix

1. Shark Race-R Pro Carbon – Un vrai casque de champion

SHARK Race-R Pro Carbon avis

Le meilleur casque de ce classement est le Shark Race-R Pro Carbon. Avec cette édition limitée à 1 000 exemplaires, Shark rend hommage au pilote de vitesse moto français Johann Zarco, double champion du monde Moto2 en 2015 et 2016.

Le modèle Shark Race-R Pro Carbon est un casque de course léger et de première qualité. Il est fabriqué en fibre de verre, carbone et aramide haut de gamme qui diminue la fatigue des muscles cervicaux, et a obtenu une note de sécurité de 5 étoiles dans le classement SHARP, malgré un poids qui se réduit à seulement 1 200 g environ.

Pour ne rien gâcher, le Shark Race-R Pro est un véritable casque de champion de course dans tous ses aspects : il est équipé d’une ventilation exceptionnelle grâce à 5 entrées d’air et 7 bouches d’évacuation (dont celle de la mentonnière avec filtre antipollution intégré) qui préservent le motocycliste du froid tout en contribuant à améliorer son record de performances dans les courses.

La visière à écran plat Optics 1 ne présente aucune distorsion visuelle grâce à son épaisseur variable (de 4.2 à 2.8 mm). Le spoiler double lame et la calotte profilée offrent à la fois un aérodynamisme et une stabilité optimisés même à grande vitesse.

Bien que le Race-R Pro Carbon ait été conçu pour les courses sur piste, c’est également un casque idéal pour rouler sur route ou en ville. La doublure qui enveloppe le cou et le menton réduit grandement le bruit ce qui permet d’améliorer le confort notamment pendant les longs trajets. Le Race-R Pro Carbon est également équipé du système Shark Easy Fit qui convient aux porteurs des lunette et offre un confort optimal.

Pratique, ce casque se ferme par une boucle double D avec embout de jugulaire magnétique et son écran est anti-buée et anti-rayures. Et comme le Race-R Pro Carbon a des découpes aux oreilles pour des écouteurs, on peut même installer un casque Bluetooth.

En conclusion : avec sa décoration très colorée et totalement hors du commun, son poids plume et ses hautes performances, le casque Race-R Pro Carbon s’inscrit résolument sur un positionnement haut de gamme. Un seul petit bémol : la visière peu pratique et pas suffisamment large. Une édition limitée avec un excellent rapport qualité prix.

Points fortsPoints faibles
  • Ultra performant et léger
  • Confortable pour les porteurs de lunettes
  • Intérieur démontable et lavable
  • Livré avec une visière offrant un petit champ de vision, peu pratique à manipuler et translucide
  • Système de changement de visière peu intuitif

2. AGV K5 – Le meilleur casque intégral (avec écran solaire intégré)

AGV K5

Le casque intégral AGV K5 prend naturellement le relais du K4 dans la gamme des modèles sport GT avec notamment un spoiler arrière typique du style racing. Et force est de constater que le modèle K5 de la marque italienne ne démérite pas : non seulement il profite des progrès de la technologie mais en plus il se montre beaucoup plus polyvalent qu’un casque dédié uniquement à un usage sportif.

Doté d’une calotte en résine thermoplastique à haute densité vernie disponible en deux tailles, il affiche un poids de 1 390 grammes ce qui lui permet en effet de se faire oublier tant lors des promenades tranquilles que des exploits sportifs. L’intérieur du casque est fabriqué en tissu Dri-Lex et microfibre avec traitement antibactérien et est entièrement amovible et lavable.

Pratique, le casque intégral AGV K5 est équipé d’une visière GT2 de classe optique 1 en polycarbonate anti-rayures, résistant aux UV et anti-buée avec un mécanisme à démontage rapide et sans outils, et comporte un écran solaire secondaire interne efficace et pratique qui améliore le confort du motocycliste. Il est doté d’une fermeture avec boucle double D directement inspirée des modèles racing d’AGV et garantit une sécurité à toute épreuve et un serrage parfait.

Afin de convenir à un maximum d’utilisateurs, le casque intégral AGV K5 est disponible en deux tailles de calotte et quatre tailles de coque intérieure, et le fabricant propose des modèles MS et ML pour s’adapter parfaitement à un maximum de têtes.

La ventilation du casque est assurée par prises d’air à l’avant et extracteurs à l’arrière. Le système de ventilation est efficace et se manipule facilement pour les prises d’air frontales, un peu moins en ce qui concerne les ventilations sur la mentonnière et au niveau de l’extracteur arrière, actionnables seulement une fois le casque retiré. Le casque est également doté d’une micro-ventilation favorisant le désembuage.

En conclusion : avec le casque K5, AGV réussit un modèle qui combine avec brio utilisations sportive et routière. Derrière un look agréable, il offre confort, sécurité et performances. Un casque de moto polyvalent à conseiller aux utilisateurs qui aiment aussi bien les balades, que les longs trajets ou la conduite sportive.

Points fortsPoints faibles
  • Casque hautement technologique offrant de belles performances
  • Parfait pour la route comme les sorties sportives
  • Très confortable
  • Ventilations de mentonnière et sur l’extracteur arrière peu accessibles

3. Shoei NXR – Le casque intégral le plus confortable

Shoei-NXR avis

Avec son design épuré, le casque de moto intégral Shoei NXR affiche clairement son caractère polyvalent. Volontairement dépourvu des accessoires typiques, ce modèle est disponible en quatre tailles et ne pèse que 1 300 grammes en taille M. Les avancées technologiques permettent à ce casque d’être sécuritaire, confortable et performant.

Notons tout d’abord sa conception avec spoiler d’oreille hautement aérodynamique. La ventilation n’est pas en reste puisqu’avec un système offrant 10 prises d’air dont 4 entrées (un au niveau du menton, trois frontaux) et 6 sorties, elle est optimale et permet d’évacuer efficacement l’humidité. Et comme le casque est en outre équipé d’un écran doté de la solution Pinlock qui se démonte rapidement sans outils, la buée ne vient pas déranger le motocycliste.

Sa calotte en AIM est composée de plusieurs couches de fibres organiques et composites qui renforce sa solidité, et son calottin est fabriqué à partir de diverses sortes de polystyrènes afin d’amortir les chocs de manière adaptée en fonction des différentes zones du crâne. Pour ne rien gâcher, le casque est doté de coussinets de mousses optimisant l’isolation acoustique et de mousses intérieures détachables et lavables.

Pratique, le casque s’enfile facilement du fait du décrochement dans le dessin de la calotte et se ferme avec une boucle double D. Les tailles disponibles vont de XXS à XXL avec quatre tailles de calotte. L’écran est anti-buée et anti-rayures.

On notera également d’autres points appréciables : très stable, le casque Shoei NXR ne pèse pas sur les cervicales et conserve ses qualités dans le temps. Il est livré avec un cache-menton et un cache-nez, le fameux écran Pinlock et un silicone pour le joint d’écran. En outre, en cas d’accident, le système Emergency Quick Release System permet de faciliter le retrait du casque.

En conclusion : le casque intégral Shoei NXR garantit au motocycliste le plaisir du pilotage : efficace en matière d’insonorisation, et d’aérodynamisme, il réalise de bonnes performances en conduite sportive comme sur route. Un casque sport-GT qui offre un bon rapport qualité-prix et convient à des profils d’utilisateurs très variés et tout particulièrement aux amateurs de courses sportives.

Points fortsPoints faibles
  • Casque ultra polyvalent
  • Finitions impeccables Shoei
  • Silencieux et aérodynamique
  • Jugulaire sans verrouillage micrométrique
  • Taille petit à la base
  • Visière difficile à manipuler

4. Arai Chaser-X – Une visière anti-rayure, un système de ventilation efficace et un champ de vision très large

Arai Chaser-X avis

Avec le casque de moto intégral Chaser-X noir diamant, Arai complète clairement sa gamme Sport-GT. Moins cher et plus polyvalent que le QV-Pro, le Chaser ne se laisse pourtant pas distancer en matière de performances et de confort.

Et lorsque l’on sait que ce casque n’est pas fabriqué sur une chaîne de production automatisée mais à la main, on comprend mieux pourquoi. Il bénéficie des avancées d’Arai, à commencer par la calotte R75 en PB SNC2 plus solide et plus arrondie que sur les modèles plus anciens, et fabriquée à partir de super fibres et d’autres fibres synthétiques.

A l’intérieur, la nouvelle technologie Variable Axis System permet de bénéficier d’une zone de coque beaucoup plus lisse et plus large. Le système d’aération a lui aussi été modifié et la ventilation assure un excellent flux d’air avec l’air qui circule dans les canaux du calottin, l’aération mentonnière, la ventilation supérieure et les extracteurs d’air au niveau du cou et des spoilers.

Le débit de chaque prise d’air est réglable sur trois niveaux. Les mousses sont positionnées suivant le nouveau contour de visage FCS (Technologie Facial Contour System) qui assure confort, insonorisation et maintien du casque pendant les trajets. Autres points appréciables : avec la position abaissée et reculée, la technologie VAS libère de l’espace sur la coque extérieure. Elle permet surtout en cas de choc de mieux répartir l’énergie et d’offrir une meilleure protection au motocycliste.

L’écran Max Vision offre un champ de vision très large avec lentille Pinlock et le remplacement de l’écran ne nécessite aucun outil. Les mousses situées à l’intérieur sont de multiples densités, et ajustables, démontables et lavables et recouvertes d’un revêtement antibactérien et hypoallergénique Dry-Cool.

Les coussinets de joue effeuillables Peel Away permettent un ajustement sur mesure pour garantir un meilleur confort et sont dotés de poches à écouteurs. Enfin, le Chaser X Diamond est équipé d’une bavette anti-remous et d’un système de fermeture par boucle double D permettant un ajustement sur mesure.

En conclusion : inspiré du RX-7V, le casque de moto Arai Chaser X Diamond bénéficie d’un système de ventilation très efficace et d’une visière anti-rayures avec Pinlock Max Vision. Confortable et offrant un champ de vision très large, il affiche des performances exceptionnelles, qui compensent largement ses petits défauts pratiques.

Points fortsPoints faibles
  • Un des champs de vision les plus larges des casques sur le marché
  • Très confortable notamment pour les porteurs de lunettes
  • Qualité excellente, casque léger et bon maintien
  • Visière difficile à replacer une fois enlevée
  • Manipulation de la jugulaire double anneau trop longue
  • Toutes les pièces ne sont pas garanties

5. Shark Evo-one – Le meilleur casque de moto modulable

Shark Evo-one avis

Le casque de moto intégral Evo-one se positionne chez Shark comme le haut de gamme en catégorie tourisme. Son profil compact garantit aérodynamisme et son système de simulation des flux numériques assure la réduction des bruits.

Avec un enfilage facile et un chaussant doté de mousses épaisses et fermes, le Evo-one met en confiance dès la mentonnière rabattue et notamment pour les porteurs de lunettes qui bénéficient eux aussi d’un confort optimal grâce au système Easy Fit qui laisse passer les branches des lunettes sans les écraser contre la tête ou les tordre.

Il s’utilise également très bien en version jet. Le casque assure un bon maintien, les joues sont bien tenues avec un tissu intérieur tout doux.

Bien que n’étant pas le point fort d l’Evo-one, l’isolation phonique est correcte. La ventilation en revanche est remarquable : aucune fuite d’air et la mentonnière fait bien son travail, ainsi que la bavette amovible indispensable dès lors que l’on prend un peu de vitesse.

Doté du système auto-up et auto-down, l’écran se remonte automatiquement au moment de relever la mentonnière et la lentille Pinlock permet de voir clair même par temps froid. L’épaisseur de l’écran permet de ne pas le tordre et sa forme 2D offre une vision sans aucune déformation. Un peu plus lourd que ses concurrents, le Shark Evo-one conserve un bon maintien même à grande vitesse.

En conclusion : le casque modulable Shark Evo-one est compact, confortable et fait état de nombreuses modifications demandées par les possesseurs d’Evoline pour une utilisation Grand Tourisme. Toutefois, il reste un certain nombre de points à améliorer pour justifier le prix du casque et le rendre plus pratique.

Points fortsPoints faibles
  • Excellentes performances
  • Confort optimal
  • Très bonne insonorisation
  • Ventilations supérieures peu efficaces
  • Manipulation de la mentonnière de l’arrière vers l’avant peu pratique
  • Assez lourd

6. Shoei x-Spirit III Racinghelm – Idéal pour une conduite sur piste

Shoei x-Spirit III Racinghelm avis

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce casque très attendu par les motards ne les a pas déçus. Car ce digne héritier du X-Spirit III s’inscrit résolument dans la catégorie haut de gamme racing de la marque.

Destiné à la piste, disponible du XS au XXL avec quatre tailles de coques, ce modèle de casque intégral offre des performances aérodynamiques extrêmes même au-delà de 300 km / h. La ventilation a d’ailleurs été revue afin de permettre de gérer la transpiration et de compenser les difficultés respiratoires qui surviennent dans ces conditions extrêmes. Et ce sont pas moins de 12 ventilations qui équipent ce casque : les ventilations de bouche, sur le front et sur le dessus garantissent l’apport constant d’air frais.

Au niveau de la mentonnière, la ventilation assure l’entrée d’air à l’intérieur des joues afin de permettre l’évacuation de la transpiration et d’améliorer le confort. Et pour compléter le tout, quatre sorties d’air sont placées sous les spoilers supérieurs.

Côté style, Shoei innove résolument avec ce modèle pourvu de trois spoilers quasiment intégrés à la calotte qui permettent l’extraction de l’air chaud et contribuent à l’aérodynamisme du casque. A l’arrière, on trouve à nouveau deux spoilers qui rappellent ceux du X-Spirit III et qui peuvent être remplacés par des spoilers plus ou moins gros en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire.

L’aérodynamisme est un autre aspect sur lequel Shoei a grandement travaillé : la trainée a été réduite de 10% et 50% des mouvements parasites ont pu être éliminés à grande vitesse grâce à la présence des gros spoilers situés à l’arrière du casque. Autre élément appréciable : on peut relever le nez du casque et l’angle de vision en faisant simplement pivoter la coiffe et les joues d’avant en arrière.

En conclusion : du fait de son prix élevé, ce casque de moto intégral prévu pour la piste et utilisable pour route est clairement destiné aux adeptes de circuit et aux gros rouleurs. Ce modèle est un véritable petit bijou combinant avec brio la polyvalence, le confort et les performances.

Points fortsPoints faibles
  • Confortable et léger
  • Excellente système d’aération
  • Changement de visière simple et intuitif
  • Les joues se déclipsent facilement
  • Onéreux
  • Housse qui manque de molletons pour bien protéger le casque

7. Shox Sniper – Un casque moto pas cher

Shox Sniper avis

Avec ce casque de moto pas cher, Shox vise clairement les motocyclistes qui veulent consacrer un budget réduit à l’achat d’un casque tout en s’assurant d’avoir une protection maximale. 

Avec un design ultra simple, ce casque intégral pas cher est doté d’une visière et d’un cache-nez en plastique amovibles, et est disponible en noir, blanc et noir mat et en 5 tailles de S à XXL, mais avec seulement une taille de calotte. Sa coque aérodynamique est fabriquée en polycarbonate, et il fait un poids de

1 450 grammes, ce qui reste tout à fait acceptable. Il dispose d’un système de ventilation composé de 5 points : l’aération permet de laisser entrer correctement l’air frais et évacue l’air chaud efficacement. Le Shox Sniper se ferme par un système de verrouillage avec boucle micrométrique qui garantit un serrage parfait et la visière est claire et traitée anti-rayures.

Malgré son prix vraiment petit, ce casque est de très bonne facture, répond bien entendu aux exigences des normes européennes ECE 22.05 et est livré avec une housse de protection en tissu et quatre bandes blanches réfléchissantes. En outre, le rembourrage intérieur assure un confort maximal pour le motocycliste. Pour les utilisateurs qui souhaitent changer la visière, ils existent à la vente des visières fumées.

En bref, un casque de moto intégral offrant un excellent rapport qualité prix pour deux fois moins cher que la plupart des modèles dits premier prix. Bien sûr, il y a mieux, mais à condition de demander plus au porte-monnaie.

En conclusion : le casque de moto intégral Sniper de Shox offre de belles performances et un rapport qualité prix totalement imbattable. Il est en outre confortable et convient très bien pour de nombreux usages. Forcément, à ce prix, il ne peut pas tout avoir : si on voulait vraiment lui faire des reproches, on évoquerait sa calotte proposée en une seule taille ou sa fonction anti-buée peu efficace par temps très froid.

Points fortsPoints faibles
  • Mini prix et maxi confort
  • Visière anti-rayures avec mécanisme de démontage rapide
  • Multiples points de ventilation
  • Casque adulte très gros mais avec une seule taille de calotte
  • La fonction anti-buée ne fonctionne pas par temps très froid
  • Ne convient pas pour un enfant

8. Astone GT900 – Le meilleur casque moto à moins de 200 euros

Astone GT900 avis

Avec le casque GT 900 vendu à prix raisonnable, Astone nous offre un casque de moto intégral au style sympathique avec un look sportif et une grande variété de coloris : 14 au total dont 4 unis.

Le GT900 est proposé en 6 tailles, du XS au 2XL et en 2 tailles de coque et fait un poids de 1 490 g, ce qui est plutôt un bon point pour une coque fabriquée en polycarbonate et aussi bien équipée. Successeur du GT 1000 F, il conserve son bon niveau d’équipement et son petit prix.

Agréable au toucher, le casque est également douillet à l’intérieur : les mousses sont fabriquées dans un revêtement hypoallergénique qui est de surcroît démontable et lavable. Le GT 900 est équipé d’un protège nez et d’une boucle micrométrique pour la jugulaire permettant un serrage idéal à chaque trajet, très facile à manipuler aussi bien pour mettre le casque que pour le retirer.

Avec un écran large, la visibilité et la sécurité sont assurées et il permet notamment en ville de détecter les voitures qui débouchent sur les grands axes et les voies rapides.

Côté ventilation, elles se situent à l’avant au niveau de la bouche, en haut du front et à l’arrière sur l’Astone GT 900, sont faciles à ouvrir comme à fermer et permettent s’assainir l’air et de garantir une température optimale à tout moment.

Et même avec les entrées et sorties d’air ouvertes, le casque reste peu bruyant et n’émet presque pas de sifflements, même à grande vitesse. Lorsqu’il fait soleil, on peut descendre ou relever une visière teintée grâce à une petite molette située à la base gauche.

En conclusion : le casque Astone GT900 combine brillamment style racing, sécurité, confort et petit prix. De bonne facture, ce modèle possède de nombreux détails pratiques qui permettent aux motards de profiter d’un bon casque sans se ruiner. En résumé, un casque de moto intégral offrant un excellent rapport qualité prix.

Points fortsPoints faibles
  • Casque plutôt léger
  • Ecran offrant un large champ de vision
  • Très confortable
  • Petit prix
  • Peu adapté pour les porteurs de lunettes avec la visière fumée baissée

9. YEMA YM-925 – Un casque modulable idéal pour les porteurs de lunettes

YEMA YM-925 avis

Le casque modulable moto double visière Yema YM-925 est considéré comme l’un des 10 meilleurs casques modulables et il n’y a rien d’étonnant à cela : il combine petit prix (moins de 100 euros), double écran, confort, praticité, aérodynamisme et ventilation efficace avec le réglage des arrivées d’air.

Disponible en noir, blanc et noir mat, il se décline en 5 tailles allant du XS au XL et est homologué aux normes européennes. Comme l’ensemble des casques modulable, le Yema YM-925 est un casque hybride que l’on peut porter en position jet ou en position intégral en fonction de l’usage qu’on en fait.

Il est doté d’un double écran solaire rétractable et l’intérieur, en plus d’être confortable, est amovible avec une doublure lavable. Sa coque est aérodynamique, sa facture est bonne et sa conception sympathique avec sa face avant qui s’ouvre et sa visière teintée. En outre, sa ventilation est excellente et on passe de la position jet à la position intégral facilement, et inversement.

Côté confort intérieur, le coussinet amovible au niveau du menton est très appréciable mais on déplore le fait que le rembourrage soit insuffisant au point de faire apparaître des marques au niveau du front de l’utilisateur. On notera que la jugulaire réglable permet une fermeture et une ouverture faciles.

La finition du casque est soignée, et le filtre solaire est efficace. La facture de qualité permet de garantir une tenue dans le temps qui est bonne. Les stickers réfléchissant n’étant pas fournis, il est nécessaire de les acheter à part. Il est dommage également que le casque ne soit pas doté d’un écran avec le système Pinlock : du coup, de la buée se forme facilement.

En conclusion : avec son petit prix et ses qualités basiques, le casque modulable Yema YM-925 stylé et offrant de belles finitions est essentiellement dédié aux possesseurs de petites cylindres qui roulent beaucoup en ville ou à petite vitesse. A déconseiller aux amateurs de vitesse.

Points fortsPoints faibles
  • Compatible avec le port de lunettes
  • Modulable donc polyvalent
  • Bruyant en roulage
  • La mousse fait des marques au front
  • Poids de 1 600 g

10. AMX 910 – Un excellent rapport qualité / prix

AMX 910 avis

Avec le modèle de casque intégral modulable 910, AMX souhaite se positionner en milieu de gamme et offre un casque très abordable puisque là-encore vendu moins de 100 euros. Décliné en couleur noir, mat ou noir verni et en cinq tailles, XS, S, M, L, XL, il affiche un design sobre et classique et peut s’utiliser sur une moto comme un scooter et, étant modulable, être mis en position jet ou position intégral.

Réalisé par la société française AMX Helmets qui conçoit et fabrique des casques pour les motards depuis de nombreuses années, ce modèle offre un très bon niveau de sécurité tout en affichant un prix raisonnable. La coque est réalisée en polycarbonate injecté, ce qui lui confère une grande résistance aux chocs mais on constate avec regret que le verni est très fragile et s’écaille au moindre choc.

Ce casque est équipé d’un écran principal clair qui offre un excellent champ de vision et il dispose d’une visière solaire intégrée escamotable par commande au-dessus de la tête sur laquelle la buée ne vient pas s’installer. Toutefois elle est difficile à utiliser en roulant.

Le démontage de l’écran se fait très rapidement. La fermeture de l’AMX 910 est assurée par un clip dont la bride gauche, malheureusement trop courte, rend la fermeture de la jugulaire peu pratique, et d’autant moins avec des gants. Dommage car à part ça, il est plutôt facile à manipuler et à enfiler et dispose d’une protection sous la sangle. L’ouverture se fait facilement et seulement avec un pouce. En position ouverte, le casque dispose d’un cran de sûreté.

L’intérieur est traité anti allergies et il dispose d’une aération sur le dessus, d’une autre derrière et d’un aérateur de mentonnière. Un protège nez est intégré et un dégagement a été ingénieusement prévu pour les oreilles. L’intérieur du casque est également entièrement démontable et lavable. Les mousses intérieures sont aérées mais malheureusement de piètre qualité car trop fines et s’abiment avec le temps. L’isolation, quant à elle, est quasiment inexistante une fois passé les 90 km / h.

Le poids de l’AMX 910 est de 1 500 g à plus ou moins 50 g en fonction de la taille ce qui contribue à augmenter le confort de l’utilisateur en évitant de trop solliciter ses cervicales, même après plusieurs heures de route. Ce casque est vendu sans les quatre autocollants rétro réfléchissants obligatoires qu’il faut acheter à part. Il est homologué E9 et protège bien la tête en cas de choc.

En conclusion : pour un casque sensé se positionner en milieu de gamme, le modèle AMX 910 présente certaines caractéristiques d’un casque d’entrée de gamme et des défauts majeurs. Il comporte tout de même de bonnes options et affiche un prix rare. Un casque léger et confortable qui convient mieux en utilisation ponctuelle mais qui protège très bien l’utilisateur lors de l’intégralité des déplacements.

Points fortsPoints faibles
  • Ecran fumé interne escamotable avec commande sur le haut du casque
  • Démontage rapide de l’écran
  • Ouverture du casque facile avec un pouce
  • Mal insonoré à grande vitesse
  • Visière non traitée contre les rayures
  • Vernis du casque qui s’écaille

Comment choisir un casque de moto ?

Il existe actuellement plusieurs types de casques de moto homologués disponibles à la vente :

  • Le casque intégral qui offre la meilleure protection, adopté notamment par les gros rouleurs, et les amateurs de conduite sportive
  • Le casque jet, léger, pratique en ville, et économique, mais qui protège moins que les autres modèles
  • Le casque modulable, polyvalent, qui se transforme en jet ou intégral, mais qui est souvent plus lourd et plus bruyant.

Voici quelques-uns des principaux critères à prendre en compte pour choisir le meilleur casque moto. 

La taille

Pour être confortable et assurer une protection optimale, un casque doit être adapté à la forme et au tour de tête de son utilisateur. Il doit être neuf.

Comme les mousses intérieures se tassent et s’adaptent à la morphologie de la tête du motocycliste avec le temps, il est normal que le casque soit un peu serré pendant les premières centaines de kilomètres d’utilisation.

Le casque doit en effet exercer une légère pression sur les joues et les tempes de l’utilisateur, qui ne doit pas le sentir bouger lorsqu’il tourne la tête.

L’adaptation à la morphologie

Comme tout le monde a une tête différente, personne n’a besoin du même casque. Et il est fort possible de ne trouver aucun casque qui convienne dans une marque alors qu’on est à l’aise dans les modèles d’une autre.

Tenant compte de cette spécificité, certains fabricants ont même créé des casques spécialement conçus pour les femmes.

Le poids

Le poids, qui dépend essentiellement du type de matériau dans lequel est fabriqué le casque, est également un critère important.

En fonction des modèles, on peut trouver des casques pesant de 1150 grammes à 1800 grammes, la moyenne se situant aux alentours de 1 400 g.

Les casques légers bougent moins face au vent et demandent moins d’efforts aux cervicales, notamment lors des contrôles latéraux, à vitesse élevée et durant les longs trajets. A noter que les casques modulables sont généralement plus lourds que les casques intégraux.

L’homologation

Obligatoire vis à vis de la loi, l’homologation est également une garantie de respect des normes et de qualité pour l’utilisateur. En effet, les casques homologués ont été testés et répondent à des exigences de sécurité, d’absorption des chocs et de système de rétention.

Pour chaque type de casque, une lettre figurant sur l’étiquette permet d’identifier l’homologation : P pour les intégraux, J pour les jet et NP pour les casques modulables.

La ventilation

Le système de ventilation intégré au casque permet d’évacuer la buée qui se forme à l’intérieur à faible vitesse et de renouveler l’air, notamment lors des grosses chaleurs.

L’inconvénient d’un casque comportant de nombreuses zones de ventilation est le bruit car les deux fonctionnent de pair.

Certains modèles de casques sont équipés d’une visière avec double écran, appelé également pinlock, qui évacue mieux la buée que les visières classiques mais est aussi plus sensible aux rayures.

La sécurité

En fonction du modèle de casque choisi, jet, intégral ou modulable, le niveau de sécurité n’est pas le même et ce sont les casques intégraux qui offrent la meilleure protection.

  • Les casques jet ou jet routier protège le crâne mais pas le visage du motocycliste ;
  • Les casques modulables sont aussi sécuritaires que les casques intégraux lorsqu’ils sont utilisés comme tels. Toutefois, ils ne doivent pas être utilisés avec la mentonnière relevée car cela augmente la prise au vent et fait risquer au motocycliste un grave traumatisme facial en cas d’accident ;
  • Les casques intégraux, qui protègent intégralement la tête de l’utilisateur.

L’étanchéité

C’est le joint d’écran qui garantit l’étanchéité d’un casque à l’eau et à l’air, or l’efficacité du joint varie en fonction des modèles.

Le confort

Un bon casque ne doit pas seulement assurer la meilleure protection du motocycliste, il doit également lui apporter un maximum de confort de conduite, notamment en cas d’intempéries : le casque idéal protège de la pluie, du vent, du soleil, des insectes, évacue la buée, réduit le bruit et ne pèse pas trop lourd.

Les matériaux

Aujourd’hui, les casques sont fabriqués en polycarbonate, en thermoplastique, en fibre, en carbone ou en multifibres et le choix des matériaux influent sur le prix et le poids du casque.

  • Les casques en fibre de carbone sont confortables, car très légers, tout en offrant une grande résistance ;
  • Les casques en fibre de verre, kevlar ou aramide sont résistants aux chocs mais plus lourds que ceux en fibre de carbone ;
  • Les casques en polycarbonate ou thermoplastique sont économiques mais plus lourds que ceux en fibre.

Le style

Il existe de nos jours différents designs de casques, assurant à chaque motocycliste de trouver son style parmi les modèles disponibles sur le marché.

Toutefois, il s’agit certainement du dernier critère à considérer, la sécurité étant la première priorité lors de l’achat d’un casque de moto !

Les options

Même si les options peuvent augmenter le coût du casque, elles ont souvent une véritable utilité.

Parmi les options possibles pour un casque de moto, on peut notamment retrouver :

  • Un cache-nez et de la bavette qui protègent mieux le motocycliste en cas d’intempéries ;
  • Un kit micro et oreillettes qui permettent au conducteur et au passager de communiquer ;
  • Une lentille Pinlock qui évacue la buée ;
  • Un intérieur démontable et lavable ;
  • Un double écran solaire ;
  • Une fermeture jugulaire avec boucle double ou micrométrique.

 

Notez ce comparatif :
Enregistrement...
Aucun commentaire

      Laisser un avis